Article (C-1-k) Critique des discours entrepreneuriaux

Cet article (C-1-k) Critique des discours entrepreneuriaux est sous Creative Commons BY-SA 4.0.

Pour accéder directement à cet article, cliquez ICI

Cet article analyse et discute les contributions aux débats des années 2017-2018 sur le rôle et la responsabilité des entreprises.

Il est complémentaire de nos articles analysant les discours « de gauche » et « marxistes » en mobilisant des discours plutôt « libéraux » ou « entrepreneuriaux ».

Notre analyse et notre discussion se font toujours « au prisme des moyens de production » dans le cadre de notre carnet de recherche l’économie au prisme des moyens de production.

Tout d’abord, notre article caractérise les discours « de gauche » et « marxistes » (qui traitent en quelques phrases l’acquisition des moyens de production, insistent sur l’objectif « faire du fric » et étudient surtout le cycle de création de la plus-value et l’exploitation nécessaire à sa maximisation) et les discours « entrepreneuriaux » (qui n’insistent pas trop sur l’acquisition des moyens de production tout en insistant sur l’investissement et la prise de risques, montrent la diversité des objectifs en insistant quand même sur le profit, évoquent très peu le cycle de création de la plus-value et l’exploitation qui peut le caractériser),

ensuite, il définit suffisamment précisément notre référentiel de description de la réalité pour faire une analyse critique des documents cités ci-dessous sur la base de ce référentiel,

enfin, notre article propose une évolution « libérale » qui nous semble l’étape préalable absolument nécessaire à toute autre évolution, dont celles évoquées dans les différents documents analysés dans cet article et celles évoquées dans d’autres articles comme Avec Lordon, Piketty et tous les autres économistes pas de danger pour le capital au XXIe siècle ou sortir du capitalisme, discussion à partir des propositions de Friot et Lordon.

Les documents suivants (plus de 400 pages) sont analysés et discutés dans cet article :

Rapport « le rôle sociétal de l’entreprise éléments de réflexion pour une réforme », dirigé par un Groupe de travail présidé par Antoine Frérot, Président-Directeur Général, Veolia et Daniel Hurstel, Avocat, Willkie Farr & Gallagher LLP, et édité par le club des juristes en Avril 2018 (127 pages)

Rapport aux ministres « l’entreprise, objet d’intérêt collectif » dirigé par Nicole Notat et Jean-Dominique Senart et remis le 9 Mars 2018 (123 pages)

N° 47 (Juin 2017, 82 p) de la revue « Constructif » (« Des contributions plurielles aux grands débats de notre temps ») de la FFB (fédération française du bâtiment) ; titre : « les entrepreneurs »)

N° 50 (Juillet 2018, 72 p) de la revue « Constructif » de la FFB ; titre : « Entreprises : quels modèles demain ? »)

Article du 08 mars 2018« « Objet social de l’entreprise », l’étrange croisade anti-actionnaires » de l’IFRAP (Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques) de Bertrand Nouel

Article paru le 17 Janvier 2018 « La société et l’entreprise » de Dominique Schmidt paru sur le site dalloz-actualite.fr.

Pour accéder maintenant à cet article, cliquez ICI



Citer ce billet
André Moulin (2022, 19 septembre). Article (C-1-k) Critique des discours entrepreneuriaux. L'économie au prisme des moyens de production. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rnlf

2 réponses sur “Article (C-1-k) Critique des discours entrepreneuriaux”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search