Absence d’analyse marxiste des causes de la puissance du capitaliste

Pour accéder directement à cet article, cliquez ICI

Cet article propose tout d’abord une brève histoire des discours marxistes sur le Capitalisme : en partant des premiers discours de Marx, il mentionne les discours marxistes prolongeant ses analyses relatives à la valeur, à la plus-value, à son extraction et accaparement. Il relève ensuite la tendance des marxistes actuels à ne considérer le « néolibéralisme » (le capitalisme actuel) qu’au prisme de l’État et de la sphère politique en général : ainsi, le manifeste des économistes atterrés montre cette tendance en ne se polarisant que sur la finance vs l’État (et l’Europe) et des ouvrages plus militants comme celui de B. Friot (« vaincre Macron ») ou d’ATTAC (« l’imposture Macron ») illustrent cette même tendance.

Pour accéder maintenant à cet article, cliquez ICI



Citer ce billet
André Moulin (2021, 6 décembre). Absence d’analyse marxiste des causes de la puissance du capitaliste. L'économie au prisme des moyens de production. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rnl6

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search